Interrogations sur l’homme!!!

0
1019

L’Homme

L’autre soir, j’ai visionné, sur Arte, le film « Dans la tourmente ». L’histoire vraie de l’écrivaine russe Evguénia Guinzbourg, déportée en Sibérie sous Staline. Ce film dénonce l’arbitraire des grandes purges et la précarité de la vie humaine dans les camps de concentration soviétiques.

Et je me demande comment un homme seul, Staline, a pu arriver à instaurer et à imposer un tel système à un pays tout entier ? 18 millions de déportés et plus de 5 millions de morts jusqu’en 1955!

Et puis bien sûr, automatiquement, vient à l’esprit Hitler; la folie d’un homme, imposée à toute l’Allemagne avec les camps de concentration de 1933 à 1945. Et puis, la révolution culturelle en Chine de 1966 à 1968. Au nom du « Petit Livre rouge », de Mao, les gardes rouges vont humilier, battre et torturer les enseignants, les écrivains, les cadres politiques.

Ils forceront leurs victimes à faire d’interminables et épuisantes séances d’autocritique. Ils vont tellement maltraiter ces hommes et ces femmes que beaucoup préfèreront se suicider.

Résultat : 1 million de morts et des cicatrices que la Chine peine à oublier. Et me vient à l’esprit, ces cimetières espagnols dans le sud Ouest, près des Pyrénées, dont j’ai compris le pourquoi après des recherches sur internet. Ces camps, gardés par les gendarmes français, où on estime avoir entassé, le mot n’est pas trop fort, 275 000 personnes, en 1 mois, en 1939 . Soixante ans ont passé dans un semi-silence…

Enfin aussi, les camps de regroupement de harkis, ces soldats musulmans qui se sont battus pour la France et qu’elle a abandonnés en Algérie. Et quand ils sont arrivés en France, en 1962, on a très mal accueillis ces frères d’armes qui se sont battus pour la France et qui ont tout perdu.

La durée d’existence de ces camps est allée bien au-delà de celle des simples camps de réfugiés, car les autorités françaises n’ont pratiquement rien fait pour assurer leur intégration. Et surtout ne parlons pas des harkis de peur d’ indisposer le gouvernement algérien!

Comme le dit si bien Jeannette Bougrab, ancienne ministre, invité samedi, de Ruquier. Je pourrais continuer longtemps sur le même thème… Mais ce qui me frappe c’est toujours cette affaire de pouvoir . Un dirigeant impose sa loi et tous ceux qui sont proches se taisent et obéissent. Et c’est valable dans bien des situations. Par exemple prenez le cas des médicaments; tous ceux qui participent à la mise en vente d’un médicament, qui savent que les études sont tronquées ou manipulées, ou qui savent que les effets nocifs sont supérieurs aux positifs, pourquoi n’agissent-ils pas? Pourquoi n’alertent-ils pas les autorités?

Tout simplement parce que ceux qui donnent le feu vert, l’AMM qui autorise la vente du médicament, sont les mêmes qui travaillent pour ces laboratoires. On peut pas leur demander de mordre la main qui les nourrit ! Un médecin courageux l’a dit au journal télévisé : quand il a essayé de dénoncer le Médiator, il a aussitôt subi des pressions et des menaces du laboratoire et même de l’ordre des médecins. Il a abandonné et est rentré dans le rang. Et il n’est pas le seul…

Moralité, l’homme est capable du pire et du meilleur, mais le pire cela reste l’indifférence…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here