Le saviez-vous ?

0
375

Dans cet article je ne vais pas vous parler de médecine mais de société.
Société animale certes mais qui nous présente quelquefois des modèles que les hommes auraient intérêt à suivre !

Je vais évoquer pour vous les oies…

Méconnues, les oies sont réputées bêtes et méchantes mais contrairement à cette idée répandue, les oies ne sont pas «méchantes» et n’attaquent pas sans raison. Dans la basse-cour les oies vivent en bonne harmonie entre elles et avec les autres animaux. Elles cohabitent dans des groupes sociaux complexes mais soudés. Dès la naissance des petits, la femelle mène la troupe, aidée par le mâle toujours très présent et vigilant. Celui-ci est méfiant et courageux et il n’hésite pas à intervenir au moindre danger, voire à attaquer des animaux plus forts que lui, en se plaçant entre la menace et sa bien-aimée.

Les oies s’accouplent avec un seul partenaire, le plus souvent pour la vie, et ces liens sont très solides. Si un conjoint meurt, l’autre peut rester seul des années, voire ne plus jamais se remettre en couple!

L’oie survivante commencera par rester près du corps, lui « parlant » doucement d’un ton très différent de ceux qu’on entend d’habitude. Le survivant peut vraiment avoir du mal à surmonter l’épreuve, son appétit peut baisser, jusqu’à ce qu’il/elle retrouve un nouveau compagnon.

J’avais un couple d’oie de Toulouse. La femelle est morte et peu de temps après le mâle s’est suicidé en se noyant exprès dans la mare. Il est mort d’Amour. L’oie est l’un des oiseaux les plus intelligents qui soit !
Elle possède une bonne mémoire et n’oublie pas facilement les gens, les animaux ou les situations.

Ma mère a gardé durant des années une oie avec laquelle elle entretenait des rapports qui amusait tout le voisinage. Elle lui parlait et l’autre lui répondait d’où une conversation très animée. Une fois mon frère bouscula l’oie avec sa bicyclette. Durant des années elle lui courut après à chaque fois qu’elle le voyait pour lui pincer le mollet !!

L’histoire la plus édifiante ; Une oie femelle, éprise d’aventures, quitta son chéri. Il l’attendit longtemps mais elle ne réapparut pas. Finalement il se résigna à prendre une nouvelle compagne… Mais voilà qu’un beau matin, l’oie voyageuse revint au bercail. Aussitôt, le mâle délaissa sa nouvelle conquête et reprit sa vie de couple avec la première… C’est un peu l’histoire de Pompon et Pomponette de la femme du boulanger de M. Pagnol. L’histoire ne dit pas ce que devint l’oie délaissée !!

L’oie est une excellente gardienne de maison qui peut prévenir les intrusions. Virgile raconte comment une oie avait prévenu les Romains de l’approche des Gaulois. Pline signale : “l’oie montre une vigilance dont témoigne la défense du Capitole, alors que les chiens n’avaient pas donné l’alerte. Pensez-vous que l’oie soit un modèle à suivre dans nos sociétés ??

Amicalement et chaleureusement…

Janine Benoit

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here