Mensonges sur le cholestérol

0
286
Propos faux sur le cholestérol...

Un jour, la vérité sera enfin dite : non le cholestérol n’est pas le tueur que l’on dit. Les traitements du cholestérol le font baisser, mais ils ne diminuent pas la mortalité. Les études réputées qui justifient la promotion de nombreux médicaments sont falsifiées. Il faudrait qu’un débat scientifique, sans parti pris, puisse avoir lieu, loin des influences des laboratoires pharmaceutiques ! Peu de gens savent qu’un cholestérol trop bas est dangereux d’où cette facilité qu’ont les labos et l’industrie agroalimentaires à faire croire n’importe quoi grâce à la publicité.

Le cholestérol pourrait bien être le scandale médical et financier, des prochaines années. Nous devons ne pas nous laisser faire!

Les laboratoires nous empoisonnent pour s’enrichir, mais ça on le savait déjà. Par exemple, la Société française de cardiologie (SFC a partie liée avec les intérêts financiers colossaux des médicaments, au premier rang desquels les statines qui coûtent si cher à la sécurité sociale.

Les campagnes de la FFC ont notamment servi les intérêts de Pfizer qui commercialise… une statine

La nervosité du groupe de pression du cholestérol se comprend quand on considère la poule aux œufs d’or que représentent les statines : près d’un milliard et demi d’euros en France. Une partie de cette manne finance une nuée d’experts, ceux-là même qui, dans nos pays développés, orientent les décisions de mise sur le marché des médicaments et les protocoles que suivront les médecins pour traiter leurs patients.

Mais ce magot est menacé.

En 2004 déjà, des journalistes américains ont révélé que 9 des 10 « experts » à l’origine des recommandations américaines, sur le cholestérol et les statines, étaient liés financièrement aux laboratoires fabriquant ces médicaments.

Une analyse parue dans le Lancet a démontré que chez les personnes n’ayant aucun antécédent cardiovasculaire, les statines ne réduisent pas la mortalité et que par conséquent ne devaient pas être prescrites. Pourtant les trois-quarts des prescriptions de statines portent sur ces personnes !

En bref, si les statines ne servent à rien en prévention primaire chez les personnes n’ayant pas d’antécédent, et si leur intérêt est douteux chez les patients les plus à risque, il y a de quoi s’inquiéter du côté du groupe de pression du cholestérol. C’est pour cela que les traitements naturels aux plantes, efficaces et sans danger, ne plaisent pas aux pharmaciens!

Pour cela il faudrait cependant que l’information soit donnée  et qu’elle se transmettre, ce qui est loin d’être le cas !.

Partager cet article cela pourra rendre service. S’il vous plait , laissez-moi un commentaire. Je vous en remercie d’avance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here