Adieu mes bouffées de chaleur !

0
1151
Les aléas de la ménopause... Bouffées de chaleur...

Bouffée de chaleur, comment les traiter ?

Mes bouffées de chaleur : un mauvais souvenir !

Les bouffées de chaleur liées à la période délicate de la pré-ménopause ne concernent pas tout le monde mais quand elles sont là, elles nous font une vie d’enfer ! Transpiration très importante la nuit, ou sensations d’étouffements, rougeurs, mains et pieds moites…

Le témoignage de ma cliente, Mireille :

C’est ce qu’a vécu Mireille. Elle n’avait pas tout de suite pensé aux remèdes naturels, mais depuis elle se félicite de les avoir découverts… Je vous livre ici son témoignage, et surtout le détail des remèdes simples et naturels qu’elle a utilisés avec succès !

Mireille a 54 ans. Elle travaille sur une exploitation agricole et est souvent exposée à la chaleur en été et aux intempéries en hiver. Elle ne prend pas spécialement soin de sa peau et, de ce fait, elle a la peau très sèche et couperosée sur les joues et le nez.

Il y a quelques mois, elle a commencé à souffrir de bouffées de chaleur et de transpiration très importante et très gênante, surtout la nuit.

Elle a consulté son médecin qui lui a proposé de patienter (car en général le phénomène ne dure pas forcément plus de quelques mois mais pas toujours !).

Il était prêt à lui prescrire un traitement substitutif hormonal, qu’elle a heureusement refusé. Sur les conseils d’une amie elle m’a contactée.

Explications… Les bouffées de chaleur sont dues généralement à un bouleversement hormonal qui précède la ménopause avec l’arrêt progressif ou brutal des règles. Lorsqu’on est obligée de changer de chemise de nuit 3 fois par nuit parce qu’on transpire trop c’est très fatiguant car le sommeil est fortement perturbé.

Cinq remèdes naturels contre les bouffées de chaleur :

Les gélules Ménoflor et huile d’onagre, de la tisane de sauge, les gouttes Bioveine, de l’huile essentielle de lavande.

Les bouffées de chaleur ne se traitent pas facilement car elles sont en lien direct avec votre vie hormonale. Les hormones sont des agents très spécifiques et très délicats de notre organisme. Pour nous les femmes, il vaut mieux avoir recours à des remèdes simples et faciles à utiliser, sans risque, pour atténuer vite ces bouffées de chaleur infernales.

1)   Le matin, juste avant le petit-déjeuner : prendre 2 capsules de Ménoflor et 2 d’huile d’onagre et 2 +2 autres au coucher pendant les deux premières semaines avant de passer à 1 capsule de chaque ensuite 2 fois par jour.

Ménoflor Pour passer le cap de la ménopause sans même sans rendre compte. Sa concentration très élevée en isoflavones de soja en fait le produit idéal pour les femmes soucieuses de maintenir leur capital santé en éliminant les troubles dus à cet âge délicat. Les isoflavones, des hormones végétales apportées par le soja, permettent de lutter contre les effets liés à une sécrétion œstrogénique insuffisante (phénomène caractéristique de la ménopause), tels que les bouffées de chaleur.

2) Bienfaisante onagre (oenothera biennis) Les capsules d’huile d’onagre sont conseillées pour réguler la production des hormones féminines en cas de bouffées de chaleur ou du syndrome prémenstruel. L’onagre contient une importante quantité d’acides gras essentiels oméga 6, et surtout le bon acide gras oméga 6 appelé « gamma-linoléique » qui favorise la synthèse cellulaire et la régulation des phénomènes inflammatoires. Cet acide gras intervient dans la régularisation des prostaglandines. Qui sont associées à l’aspect vasomoteur des bouffées de chaleur, mais aussi à l’anxiété, aux troubles du sommeil, et aux éventuels malaises ou étourdissements qui caractérisent le début de la ménopause Et ce qui ne gâte rien c’est que les capsules d’huile d’onagre participent aussi à l’hydratation de la peau, et elles rendent le visage plus tonique et plus radieux.

3) Les gouttes Bioveine. Les gouttes BIOVEINE sont un mélange de 13 plantes, (teintures mères homéopathiques et élixirs floraux), qui améliorent toutes la circulation sanguine en prenant en compte la circulation totale du corps. Prendre 20 gouttes BIOVEINE 3 fois par jour dans un demi-verre d’eau.

Produit complémentaire recommandé : La CREME BIOVEINE, aux 13 plantes, fortifie la paroi des veines et soulage ou prévient les varices. Il délasse et apaise les jambes lourdes et fatiguées.

4) L’huile essentielle de Lavande. Elle est l’huile essentielle incontournable à toujours avoir chez soi. Au coucher, appliquez 3 gouttes d’huile essentielle de lavande sur les avant-bras et le plexus solaire (au centre de l’abdomen, entre le sternum et le nombril) ainsi que 3 gouttes sur le bas du dos à hauteur des reins. Vous pouvez aussi appliquer deux gouttes sur le revers d’une veste de pyjama ou sur un mouchoir que vous garderez près de vous pendant le sommeil. Évitez de mettre l’huile essentielle de lavande directement sur la taie d’oreiller pour ne pas irriter les yeux.

5) Tisane de Sauge, l’amie des femmes. “Qui a de la sauge dans son jardin, n’a pas besoin d’un médecin” (dicton Romain) La sauge était une des plantes salvatrices du Moyen Âge. Louis XIV en avait fait sa tisane d’élection et en buvait à tout propos. Les Grecs, les Romains et les Arabes l’employaient tous communément.

Au XVIIIe siècle, on roule les feuilles de sauge comme des cigarettes contre les crises d’asthme.. La sauge est réputée aussi pour avoir un effet hormonal « œstrogène » C’est pour cette raison que la tisane de sauge est conseillée dés la pré-ménopause, afin de pallier à la chute des niveaux d’œstrogènes. Attention cependant, cette plante douce et bienfaisante est déconseillée, par principe de précaution, pour les femmes souffrant ou ayant souffert d’un cancer du sein ou de tout cancer hormono-dépendant.

Résultat du traitement pour Mireille :

Au début, après avoir commencé le traitement, elle n’a rien remarqué la première nuit. Par contre, dès la deuxième nuit, elle a dormi d’une traite sans transpirer exagérément et sans devoir changer de robe de nuit. – Après 6 jours environ, elle s’est rendue compte qu’elle n’avait plus de bouffées de chaleur ou rarement. – Elle m’a avoué ne pas avoir bien compté les gouttes d’huile essentielle de lavande utilisées, et elle pense avoir appliqué plus de 5 gouttes sur son plexus solaire.

Pour sa peau je lui ai conseillé d’utiliser matin et soir, dans un premier temps, le Baume des Mayas.

Après environ 2 semaine, son entourage l’a félicitée pour son teint, et elle s’est rendue compte elle-même que la peau de son visage était plus rebondie et mieux hydratée, moins rouge et plus douce aussi. Elle continue : à avaler toujours 2 capsules, 1 d’huile d’onagre et 1 de Ménoflor, 2 fois par jour, prendre ses gouttes Bioveine, boire tous les soirs sa tisane de Sauge et se masser au coucher avec l’huile essentielle de lavande..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here