Avastin… Des effets pires que le mal!

0
3199
Le médicament Avastin...

L’Avastin

Le risque de succomber à ses effets secondaires est plus élevé que le risque de décès associé à la chimiothérapie. Le bévacizumab appartient au groupe de médicaments qui combattent le cancer et que l’on appelle des antinéoplasiques, il se classe plus précisément dans le groupe d’antinéoplasique désigné modificateurs de la réponse biologique. Il s’utilise en association avec certains types de médicaments utilisés en chimiothérapie pour soigner un cancer du côlon ou du rectum qui s’est disséminé à d’autres parties du corps. Il peut aussi s’utiliser en association avec une chimiothérapie contre certains types de cancers du poumon et du cerveau. Alors que la chimiothérapie attaque directement une tumeur, ce médicament agit en empêchant la tumeur de former de nouveaux vaisseaux sanguins.

Les pires effets secondaires du médicament :

  • des hémorragies sévères,
  • des perforations de l’intestin,
  • des problèmes de cicatrisation, sont déjà bien connus…

L’Avastin, anticancéreux le plus vendu au monde, a tout d’abord été approuvé en 2004 pour le traitement des stades avancés du cancer de la prostate. Son utilisation a ensuite été approuvée pour le traitement des cancers du sein, des reins et du poumon. L’Avastin est le premier médicament à avoir été conçu pour freiner la croissance des tumeurs en bloquant le développement de nouveaux vaisseaux sanguins. Il fonctionne différemment de la chimiothérapie et ne cause pas de nausées ou de perte de cheveux. Selon la dernière étude Canadienne, 2,5 % des patients ayant pris de l’Avastin sont morts de saignements et d’autres effets secondaires qui auraient été causés par le médicament. Les effets secondaires mortels étaient 1,5 fois plus fréquents chez les patients prenant de l’Avastin que chez ceux qui sont traités seulement en chimiothérapie.

Effets secondaires :

  • Affections du système nerveux,
  • Affections vasculaires,
  • Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales,
  • Affections gastro-intestinales,
  • Affections du système immunitaire,
  • Ostéonécroses de la mâchoire

Les chercheurs croient que l’Avastin, en plus de bloquer le développement des nouveaux vaisseaux sanguins qui nourrissent la tumeur pourrait aussi interférer dans la capacité de l’organisme à construire de nouveaux vaisseaux pour se guérir et demeurer en santé. L’agence américaine des médicaments (FDA) a décidé de retirer du marché l’Avastin, dans le cancer du sein, et met notamment en cause son inefficacité et des effets secondaires graves. “Les femmes qui prennent de l’Avastin pour traiter un cancer du sein métastasé s’exposent à des effets secondaires mettant potentiellement en danger leur vie”, avec des risques de crise cardiaque, d’hypertension ou d’hémorragie potentiellement fatales. UN MILLIARD DE DOLLARS DE PERTE PAR AN POUR ROCHE! Roche s’est déclaré “déçu” de la décision de la FDA, soulignant dans un communiqué qu’elle n’affecte pas le recours à l’Avastin pour traiter des cancers métastasés du sein dans 80 autres pays.

Si vous êtes soigné avec Avastin, prenez contact avec votre médecin au plus tôt si l’un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • Un saignement de nez ou des gencives,
  • Un changement dans les résultats des analyses de sang ou des examens d’urine,
  • Une pression artérielle élevée,
  • Des anomalies du champ visuel,
  • Des plaies qui se cicatrisent lentement.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s’il se produit une réponse comme :

  • Un saignement du rectum (des selles teintées de sang ou un écoulement de sang rouge vif) ;
  • Une douleur thoracique qui s’étend aux bras, à la mâchoire ou au dos ;
  • Une perte de la vision ou une vision floue ;
  • Une douleur, une enflure, une sensation de chaleur ou une douleur à la pression dans la jambe ;
  • Des signes et symptômes d’encéphalopathie hypertensive, comme une pression artérielle très élevée, des maux de tête, de la nausée, des vomissements, des problèmes de la vue et des crises épileptiques ou de la confusion ;
  • Des signes d’un trouble neurologique rare appelé syndrome de leucoencéphalopathie postérieure réversible (SLPR), comme des crises épileptiques, des maux de tête, de la confusion, des problèmes de la vue ou la cécité, des étourdissements, une pression artérielle élevée ;
  • Une perte soudaine de la parole ou un engourdissement dans une partie ou dans tout le corps ;
  • Un essoufflement soudain ;
  • Une brusque douleur gastrique, ou une douleur à la pression accompagnée de constipation, des vomissements ou une forte fièvre ;
  • Des symptômes d’une grave réaction allergique comme de l’urticaire, une difficulté respiratoire, une boursouflure du visage, une enflure de la langue ou de la gorge ;
  • Des étourdissements inexpliqués, ou des chutes soudaines ;
  • Des vomissements de sang ou du vomi qui ressemble à du marc de café.

Si l’on vous soigne avec Avastin, il vous faut évaluer les bénéfices-risques avec votre cancérologue; ne vous laissez pas intimider et solliciter des garanties (qu’on ne pourra ni ne voudra vous donner).

Prenez bien soin de vous…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here