Infections par la Bactérie Chlamydia

0
1252
La bactérie Chlamydia se transmet par rapports sexuels...

Une MST connue : Chlamydia

Il y a dix fois plus de cellules bactériennes que de cellules humaines dans le corps humain. La plupart de ces bactéries sont inoffensives ou bénéfiques pour l’organisme. La présence de bactéries dans l’intestin de l’Homme contribue à la digestion des aliments mais les bactéries fabriquent également des vitamines comme l’acide folique, la vitamine K et la biotine.

Il existe cependant de nombreuses espèces pathogènes à l’origine de beaucoup de maladies infectieuses.

Les bactéries Chlamydia qui ne vivent qu’en parasitant les cellules auxquelles elles dérobent leur énergie nécessaire à leur fonctionnement, ne possèdent pas de paroi cellulaire ni de ribosomes. La mise en évidence en laboratoire des Chlamydia nécessite une coloration dite Gram.

C’est l’infection la plus répandue en France qui atteint principalement les personnes jeunes sexuellement actives.

Cette maladie, autrefois peu fréquente est en constante progression. On estime que 5% des femmes et environ 7% des hommes, sont porteurs de cette bactérie. Les hommes sont des porteurs, mais une miction douloureuse peut conduire ceux-ci à se faire traiter avant.

La chlamydia se transmet lors de relations sexuelles orales, anales ou vaginales non protégées, par l’échange de liquides biologiques et le contact des muqueuses.

Cette bactérie provoque des infections uro-génitales chez l’homme comme chez la femme. Elle peut également être à l’origine de la maladie de Nicolas et Favre, et du trachome qui est une affection qui touche les yeux de plusieurs millions de personnes à travers le monde, surtout en Asie et en Afrique, et dont la complication est la cécité. Chez la femme comme pour l’homme, dans la majorité des cas, l’infection à Chlamydia est asymptomatique. Les symptômes sont : pertes vaginales et légère douleur en urinant. Le manque de signes est principalement la cause d’un diagnostic tardif réalisé à l’occasion d’un examen systématique ou lors d’une consultation pour le partenaire. Ce laps de temps délai peut entraîner de graves conséquences car sans traitement la maladie peut gagner les trompes et engendrer une salpingite pouvant entraîner une infertilité. Chlamydia trachomatis est cause dans environ 50 % des salpingites chez les jeunes femmes, de 70 % des stérilités tubaires (touchant les trompes).

Chez la femme, la chlamydiose est aussi une cause fréquente de maladie inflammatoire pelvienne, pouvant  augmenter le risque de grossesse extra-utérine.

Les hommes sont infectés par chlamydia à hauteur de 50 à 90 % ce qui passe pratiquement inaperçues chez eux. Pour les autres, les germes donnent certaines manifestations après une période d’incubation d’environ une semaine. Les symptômes principaux sont quelques brûlures urinaires et un léger écoulement trouble, plus ou moins visqueux, au niveau du méat urinaire surtout le matin. L’infection peut gagner les testicules provoquant la stérilité, si l’on ne traite pas, mais touche rarement la prostate.

Dans certains cas, l’infection se propage aux articulations par voie sanguine, produisant une inflammation, et ce, chez les deux sexes. Il s’agit du syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter.

La chlamydia accroît également le risque de transmission du VIH.

Dans la famille Chlamydia on trouve aussi : pneumoniae responsable d’infections respiratoires (mise en cause dans la SEP j´y reviendrait dans un prochain article) et psittaci (touche les animaux, mais aussi les hommes).

On identifie le germe par un prélèvement des sécrétions uro-génitales ou par un moyen plus récent, l’amplification génique, qui permet de repérer le germe dans les urines.

Prévention :

Souvent on ne détecte aucun symptôme pour cette infection dangereuse, il faut donc, pour des raisons évidentes, utiliser un préservatif en cas de nouvelle rencontre…

Sortez couverts !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here