Le SAPHO (Synovite, Acné, Pustulose palmo-plantaire, Hyperostose et Ostéite)

0
875
Le syndrome de SAPHO méconnu et qui touche le plus souvent la plante des pieds et les mains.

Le SAPHO (Synovite, Acné, Pustulose palmo-plantaire, Hyperostose et Ostéite)

Jack est serveur dans le restaurant de mon fils, le Mandrin, à Romans sur Isère. Il y a quelques mois sont apparus sous la plante de ses pieds des pustules qui ont commencées à suppurer. Le « spécialiste » consulté à Grenoble lui prescrivit une crème à la cortisone. Catastrophe… les pustules se mirent à saigner et la peau s’ouvrit de profondes crevasses. Il lui était désormais impossible de rester debout, de marcher, de travailler…

Diagnostic : Le SAPHO (Synovite, Acné, Pustulose, Hyperostose et Ostéite) est une maladie rare, douloureuse et invalidante qui se caractérise par l’association des symptômes suivants :

  • Acnés sévères (conglobata ou fulminans), L’acné s’installe de manière chronique (sur une longue période) associant la présence de pus au niveau de la peau sur des zones assez étendues. Cette acné dure plusieurs années et s’accompagne d’abcès purulents.
  • La pustulose, maladie de la peau, paume des mains et plante des pieds, se caractérise par la présence de pustules de pus sec, qui se soulèvent de l’épiderme, mais qui contiennent quelquefois du pus non séché.
  • L’hyperostose et l’ostéite aseptique sont la multiplication des cellules du tissu osseux qui s’enflamme sans infection. Le plus souvent les parties du squelette concernées sont le sternum, les os du bassin, les vertèbres et les clavicules.
  • Synovite, entrainant de la boiterie, une impossibilité de marcher, des douleurs niveau de la cuisse, du genou. Et une limitation des mouvements de la hanche.

L’ostéite qui est aussi un terme générique qui définit une infection de l’os, quelle que soit la nature (bactérienne, mycosique ou parasitaire). Chacune de ces manifestations peut se présenter indépendamment des autres. Presque toutes les combinaisons sont possibles. Exemple Ostéite sur l’ensemble sterno-claviculaire et pustulose palmo-plantaire. S A P H O. concerne approximativement deux femmes contre un homme et l’âge moyen de déclaration des symptômes se situe aux alentours de 30 ans, En médecine il n’existe pas de traitement codifié pour le syndrome SAPHO.

Finalement Jack finit par se guérir le plus simplement du monde avec : Le BAUME des MAYAS en application bi-quotidienne.
CITUSFLOR l’antibiotique naturel concentré, issu des pépins de pamplemousse.
RHUMATOFLOR pour lutter contre l’inflammation osseuse.

Depuis son problème n’est plus qu’un mauvais souvenir et il a reprit le travail…

Soignez-vous mais soignez-vous, quand c’est possible, naturellement…. Ce qui signifie qu’il ne faut pas hésiter à s’informer surtout quand la médecine n’a rien à proposer…
Je reste à votre écoute ; merci de me laisser un commentaire…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here