Toujours et encore des médicaments dangereux…

0
482
Encore et toujours des médicaments dangereux vendus en pharmacie...

Médicaments dangereux

Il est curieux de constater que les informations données, sur les médicaments ou l’alimentation, sont très différentes selon les pays.

Pourtant à l’heure de la mondialisation, où les laboratoires pharmaceutiques sont devenus des empires, intouchables et tout-puissants, c’est bizarre que la même molécule retrouvée dans un médicament, qui porte un nom différent, n’ait pas une répercussion semblable en terme de santé.
Par exemple en Espagne, on prévient par internet les malades d’hypertension, de cardiopathie ou de problèmes rénaux chroniques, que la prise de certains médicaments peut leur être fatale !

Il s’agit des inhibiteurs de l’enzyme de conversion qui, associés à certains antibiotiques, comme un des plus vendus dans le monde à base de Cotrimazol, peuvent causer la mort subite parmi les patients par arrêt cardio-respiratoire… Ces antibiotiques bloquent l’élimination du potassium par l’urine, ce qui par conséquent l’augmente dans le sang et devient dangereux, surtout s’il est associé à un médicament contre l’hypertension. Souvent on va attribuer la cause du décès à la maladie cardiaque par exemple, alors que c’est l’association de ces différents médicaments qui en sont à l’origine.
Pareil pour de nombreux autres médicaments comme par exemple le Cordarome prescrit pour le cœur mais qui détruit la thyroïde (en plus suspecté de risques de cancers).

Ensuite, le Levothyrox prescrit pour la thyroïde, détruit le cœur. En plus, le laboratoire vient d’en changer sa composition et il paraîtrait qu’il provoque encore plus d’effets secondaires. Tout comme le citalopram (Seropram), l’escitalopram (Seroplex) et le diclofénac (Voltarène), en raison de risques cardiaques plus importants qu’avec d’autres médicaments semblables.
Etrangement, on estime que 231 morts subites cardiaques ont été liées à la dompéridone (Motilium, Biperidys, Motilyo, Oroperidys, Peridys) en France en 2012. Mourir pour éviter des remontées acides c’est ballot ! Il y a plus simple, moins cher et surtout sans risque.

On croit rêver! Mais n’oubliez pas que souvent ce sont des “spécialistes” différents qui vous ont prescrits et que chacun ne s’occupe que de sa partie… Il en est de même des 11 vaccins que la ministre de la santé, Agnès Buzyn, a décidé de rendre obligatoires. Nul n’est capable de dire quel effet aura cette recombinaison de virus à l’intérieur de l’organisme, sur des enfants qui plus est !

Soignez-vous bien et naturellement…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here