Vitamine D3 : La Vitamine du soleil

0
221

A la grande différence des autres vitamines, la Vitamine D3 se retrouve en très petite quantité dans l’alimentation et uniquement dans certains aliments. C’est principalement la raison pour laquelle la grande majorité de la population est en carence de cette Vitamine si précieuse à l’organisme.

Tout d’abord, il est important de savoir qu’il existe deux formes de vitamine D, la D2 et la D3. La vitamine D2 se retrouve dans les végétaux comme les céréales ou les champignons, tandis que la Vitamine D3 se retrouve dans les produits d’ori­gine animale. Très important à savoir, la vitamine D3 est la forme la plus proche de celle que fabrique notre organisme.

Comment notre organisme fabrique-t-il la vitamine D3 ?

Notre peau synthétise la vitamine D3 grâce à l’exposition solaire, par contre, les personnes âgées n’ont plus la même capacité pour synthétiser la vitamine D3.

Un exemple :
Pour 20 minutes d’exposition au soleil à l’âge de 20 ans vous fabriquez 250 micro-grammes de vitamine D alors qu’à l’âge de 80 ans pour la même exposition vous ne fabriquez que 20 micro-grammes cela fait une énorme différence !

Comment savoir si nous souffrons d’une carence en Vitamine D3 ?

Selon un rapport de l’Académie de Médecine Française (AMF), 80 % de la population occidentale souffrent d’une carence en Vitamine D.
Si vous souffrez de grande fatigue, manque d’énergie, coup de blues, dépression, douleur dans les os ou dans les muscles, si vous avez des crampes ou la peau sèche c’est que vous êtes sûrement en manque de Vitamine D3.
Il existe de nombreux facteurs, personnes à risque et même certaines pathologies où il sera nécessaire d’apporter une supplémentation en vitamine D3 pour éviter une possible carence.

Personnes et facteurs à risque :
Les personnes âgées, puisque la capacité à synthétiser la vitamine D3 diminue avec l’âge.
Les végétaliens, leur alimentation ne leur apporte aucune source de vitamine D3 puisqu’ils ne consomment pas de viandes, ni poissons, ni produits laitiers.
Les personnes en surpoids, sous­-alimentées ou qui souffrent de troubles alimentaires (anorexie, boulimie … ) ont plus besoin de Vitamine D.
– La pigmentation de la peau a aussi son importance, plus la peau est foncée plus les besoins en Vitamine D3 augmentent, dus à la difficulté de la peau à synthétiser la vitamine D naturellement.
Les personnes habitant dans un pays ou une région peu ensoleillée de même que les personnes qui ne s’exposent pas au soleil (les personnes qui travaillent la nuit ou dans un endroit fermé, éclairé de façon artificielle …).

Pathologies à risque :

  • Une insuffisance hépatique ;
    Une insuffisance rénale ;
  • Toutes les personnes atteintes de la maladie de crohn, maladie inflam­matoire de l’intestin ou d’une mauvaise absorption intestinale ;
  • Les personnes souffrant de maladie cœliaque ou d’intolérance au gluten ;
  • Dépression ;
  • Maladies osseuses comme l’arthrose, l’ostéoporose ou une faiblesse musculaire ;
  • Maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques ou le psoriasis ;
  • Le cancer du sein, du côlon ou de la prostate ;
  • Maladies cardio-vasculaires, l’hyper­tension artérielle …

Quels sont les bienfaits de la Vitamine D3 ?

De nos jours la vitamine D est plus considérée comme une hormone qu’une vitamine.
De nombreuses études scientifiques ont mis en évidence son action sur les glandes endocrines telles que la thyroïde, la parathyroïde, le pancréas, ou l’hypophyse. La Vitamine D3 intervient au niveau des changements cellulaires et a un impact direct sur plus de 1000 gènes différents.

Les bienfaits de la Vitamine D3 sont nombreux, voici les principaux :
Santé osseuse et dentaire, la Vitamine D3 est indispensable à l’absorption du calcium et du phosphore. Un déficit en vitamine D3 provoque une fragilité osseuse pouvant aggraver certaines pathologies comme l’ostéoporose (avec risque de fractures) ou l’ostéomalacie (décalcification osseuse). Les bienfaits de la vitamine D3 montrent une réduction de 30 % du risque de fractures osseuses.
De nombreuses études scientifiques démontrent qu’un bon dosage en vitamine D3 réduit de moitié le risque de caries.
Diabète, grâce à la stimulation du pancréas la Vitamine D3 permet de réguler le taux de sucre sanguin permettant aux diabétiques de mieux contrôler leur insuline.
Maladies de la peau et Psoriasis, selon une étude euro-américaine la vitamine D3 contribue à réduire l’inflammation de la peau liée au psoriasis ou à d’autres maladies de peau comme l’eczéma.
Maladies cardiovasculaires, plusieurs études montrent une relation entre un apport insuffisant de vitamine D3 et le durcissement des artères. La Vitamine D3 possède une action très importante sur la santé cardiovasculaire en participant à la réduction de l’inflammation et en diminuant le risque de calcification des vaisseaux.
Système immunitaire, la vitamine D3 permet d’activer certaines substances antimicrobiennes qui ont une action similaire à celle des antibiotiques. Ce phénomène a été découvert en 2010, lorsque des chercheurs se sont aperçus que sans Vitamine D3 le système immunitaire ne s’activait pas. La vitamine D3 présente beaucoup d’intérêt pour traiter des maladies infectieuses comme la grippe, la tuberculose …
Maladies auto-immunes, les effets immunomodulateurs de la vitamine D, participant au maintien de la tolé­rance immunitaire, sont de mieux en mieux documentés.
Outre ses effets bien connus sur le métabolisme phosphocalcique et osseux, la vitamine D paraît être d’une importance cruciale dans le maintien de la tolérance immunitaire, et un bon nombre d’arguments suggèrent qu’elle pourrait avoir un effet préventif et thérapeutique vis-à-vis des maladies auto-immunes. Une carence en Vitamine D3 a été mise en évidence dans des pathologies telles que le Lupus, la Sclérose en plaques, et dans la polyarthrite rhumatoïde.
Cancer, il a été récemment révélé que les cellules cancéreuses possèdent des récepteurs sensibles à la vitamine D et que celle-ci agit sur plus de 200 gènes responsables dans le développement de certains cancers. La vitamine D diminue la multiplication des cellules cancéreuses, elle contribue à éviter la prolifération de cellules cancéreuses en diminuant leur vascularisation. Une étude parue dans le British Medical Journal, montre que la Vitamine D intervient dans le mécanisme de l’apoptose (mort cellulaire) des cellules cancéreuses, démontrant ainsi que si le niveau de vitamine D est normal le risque de cancer diminue.
Dépression, comme on le sait déjà généralement les troubles dépressifs sont plus habituels à la période de l’automne et de l’hiver. Ce phénomène a une relation directe avec le manque d’exposition solaire qui, à la fois, intervient dans la synthétisation de la vitamine D3. De nombreuses études récentes montrent que la vitamine D3 a une action directe sur les neurones permettant de mieux synthétiser la dopamine et la sérotonine. Les statistiques montrent que les personnes carencées en vitamine D3 ont plus de risque de souffrir de dépression.

Quel est le dosage recommandé de vitamine D3 ?

Dans l’actualité il est courant que la supplémentation en vitamine D soit d’une dose annuelle bimestrielle ou trimestrielle. Selon certaines études, il serait préférable qu’un complément en Vitamine D3 soit journalier afin d’apporter à l’organisme un dosage constant. Bien que les résultats des études soient mitigés, un certain nombre d’études ont démontré qu’une supplémentation quotidienne en vitamine D peut réduire les chutes. Cependant, aucune étude n’a montré de réduction significative du risque de chute avec une
supplémentation intermittente à haute dose de vitamine D. Au contraire, et même plus décevant, c’est que certaines études ont même montrées un risque accru de chutes après une supplémentation intermittente à haute dose (une dose annuelle de 500 000 UI par exemple) en vitamine D. La conclusion de cette étude est claire : l’utilisation de doses journalières modérées de vitamine D plutôt que de fortes doses administrées de manière intermittentes serait à privilégier, en particulier chez les sujets âgés chuteurs.

• Pour les personnes entre 20 et 40 ans la recommandation est de 1000 UI par jour.


• Pour les personnes entre 20 et 60 ans souffrant de troubles de santé articulaire, cardiovasculaire ou autres, la recommandation est de 2000 UI par jour.


• Pour les personnes de plus de 60 ans l’idéal est une supplémentation de 4000 UI par jour, surtout durant la période de l’automne à l’hiver et dans le cas de risque de chute ou de fractures.

La Vitamine D3, a-t-elle des contre-indications ?
Il est important de respecter les dosages recommandés dans la prise de vitamine D3, il existe des précautions d’emploi dans le cas de certaines personnes où il est préférable de consulter son médecin pour s’assurer du dosage :

  • En cas d’hypercalcémie (excès de calcium sanguin).
  • En cas d’hypercalciurie (excès de calcium dans les urines).
  • En cas de lithiase calcique (calculs rénaux).
  • En cas d’insuffisance rénale sévère.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here